• Menu
  • Menu
Plaza de Armas Arequipa

Visiter Arequipa la superbe en 2 jours

Pourquoi visiter Arequipa ?

Arequipa, la deuxième ville du pays est surnommée la ville blanche. Souvent secouée par des tremblements de terre, elle est entourée de volcans et notamment le célèbre Misti qui resemble étonnement au mont Fuji ou au mont Taranaki. Son centre historique, de style colonial, au charme indiscutable, est classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Ne manquez pas les attractions phares : le couvent Santa Catalina, la plaza de Armas et les bons petits restaurants.

Quand visiter Arequipa ? 

Avec 300 jours de soleil par an, Arequipa peut se visiter toute l’année. 
L’idéal est de septembre à décembre mais d’avril à août c’est aussi très bien.

Que faire à Arequipa ?

Visiter Arequipa en 2 jours :

  • Jour 1 :
    • Matin :
      • Mercado San Camilo
      • Iglesia de Santo Domingo
      • Claustros de la Compañía
      • La Compañía
      • Iglesia la Merced
      • Casa Goyeneche
    • Après-midi :
      • Museo Santuarios Andinos
      • Museo de Arqueológia de la Universidad Católica de Santa María
      • Tambos de la Cabezona et de Bronce y El Matadero
      • Iglesia San Augustin
      • Universidad Nacional San Augustin 
      • Casona Iriberry
      • Plaza de Armas
      • Soir : balade de nuit 
  • Jour 2 :
    • Matin :
      • Calle Mercaderes 
      • Casa Tristan del Pozo 
      • Pasaje de la Cathedral
      • Cathédrale
      • Casa Moral
    • Après-midi :
      • Monasterio de Santa Catalina
      • Quartier San Lazaro et marché artisanal
      • Mirador de Yanahuara
      • Après 17h Complejo de San Francisco

Où dormir à Arequipa ? 

L’idéal est d’être le plus proche possible de la plaza de Armas. On a dormi à Peter’s hostel, c’était très bien. 

Où manger à Arequipa ? 

À Arequipa on mange très bien. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets. 
Pour les petits budgets, on recommande la rue Francisco Bolognesi avec des menus entre 5 et 8 S. 

Restaurants conseillés :
Cevicheria El Diamante au marché San Camilo
Fuego de San Antonio
Picanterias : La Capitana et La Nueva Palomino 
La Abadia

Pour faire les courses :
Supermarché El Super sur la plaza des Armas
Marché San Camilo

Comment se déplacer à Arequipa ? 

  • Dans Arequipa tout se fait à pied. 
  • Un taxi sera nécessaire pour rejoindre la gare routière (6-10 S). 

La sécurité à Arequipa ? 

Arequipa, comme la plupart des grandes villes, n’est pas la ville la plus sûre du Pérou. Mais ne vous inquiétez pas si vous respectez les quelques principes de base, tout se passera bien :
– se contenter des quartiers touristiques comme le centre historique.
– prendre uniquement les taxis officiels avec photo du chauffeur.
– évitez de sortir vos objets de valeur type téléphone, portefeuille,… 
Après en toute franchise, on nous avait prévenu de cela, mais on ne s’est jamais senti en insécurité, y compris le soir ou à la gare routière. 

Combien ça coûte à Arequipa ? 

Pour 3 jours, nous en avons eu pour 45,30€ par jour pour 2 personnes en moyenne (hors transports pour venir et partir d’Arequipa). Pour rappel : on dort dans les hôtels les moins chers, on mange simplement et local.

Détail par dépense en bas de l’article

Où retirer de l’argent à Arequipa ? 

  • On recommande de retirer à la banque BCP qui ne prend pas de frais. Il y en a plusieurs en ville notamment à côté de la plaza de Armas.
  • Taux de change en juillet 2019 : 1€ = 3,75 S

Comment venir à Arequipa ? 

Depuis Nazca 
Bus de nuit avec Tepsa.
10h de bus pour 115 S la place en 2+1 inclinaison 160°. Meilleur bus qu’on ait eu. 
Autres compagnies : 
Cruz del Sur, Oltursa, Flores, Exclusiva. 

Depuis Lima
Bus de 17h avec les mêmes compagnies. 

Avion : aéroport d’Arequipa à 8 km

Notre visite d’Arequipa en 3 jours :

Arrivée à Arequipa et direction le Canyon de Colca

A peine arrivé de Nazca avec le bus Tepsa à 8h30, on repart à 11h pour le Canyon de Colca avec la compagnie Reyna. 

Nous avons passé 3 jours au canyon pour revenir ensuite visiter Arequipa. Il y a des bus pour Cusco qui partent du canyon mais à 65$ / personne, avec la compagnie 4M, on a vite fait le calcul que revenir à Arequipa était plus économique. 

Retour à Arequipa

Après 6h de bus depuis le Canyon de Colca, à 17h30, nous voilà enfin arrivés à Arequipa. On partage un taxi pour 10 S (impossible de négocier moins à cette heure-ci) avec un couple de français. Le taxi nous dépose plaza des Armas. On est sous le charme mais on garde la surprise pour plus tard et on file à l’hôtel, Peter’s hostel, à 2 minutes à pied. 

On ressort pour manger. Arequipa est une ville réputée pour sa nourriture et surtout ses piquanterias. Malheureusement, elles sont souvent fermées le soir et on nous a conseillé une crêperie. Bon OK on est au Pérou, mais ça fait quand même quasi un mois et demi qu’on mange local au Pérou. Allez, on craque, direction Crepissimo. On ne regrette pas, c’est cher pour le Pérou (20 S la crêpe jambon œuf fromage), mais c’est vraiment bon ! Quitte à craquer autant y aller à fond, leur crêpe au caramel beurre salé est très bonne aussi !

Jour 1 : couvent Santa Catalina et free city tour

I-peru, office du tourisme d’Arequipa

Comme toujours, on commence nos visites par l’office de tourisme. Sur la plaza de Armas, on récupère le plan très utile de la ville indiquant les principaux points d’intérêt. 

Couvent Santa Catalina

Prix : 40 S.
Compter 2h de visite.
Guides francophones 20 S / personne sinon panneaux explicatifs en français.

Depuis le temps qu’on entend parler du couvent Santa Catalina, on décide de commencer notre visite d’Arequipa par là. 

Le Monasterio de Santa Catalina a été fondé en 1579 par une riche veuve. Auparavant, il accueillait de nombreuses nones mais aujourd’hui il n’y en a plus qu’une poignée. 

On ne s’en rend pas compte tout de suite mais ce couvent est immense, une vraie ville au beau milieu d’Arequipa ! Il y a même des noms de rues. D’ailleurs, c’est un des plus grands couvents du monde. Heureusement, on nous donne un plan et quelques explications en français à l’entrée. 

Parloirs

On commence la visite par les parloirs. Il s’agit d’un couloir plus qu’une pièce avec des grilles pour que les sœurs puissent discuter avec leur famille seulement 1h par mois ! 

Couvent Santa Catalina parloirs Arequipa
parloirs

Patio du Silence

Ensuite, on découvre le patio du Silence. La visite commence bien, on adore les couleurs des murs c’est vraiment beau. 

Couvent Santa Catalina patio du Silence Arequipa
patio du Silence

Cloître des Novices

Au fond, nous avons un coup de cœur pour ce cloître. Les tableaux peints au creux des arcades sont superbes. 

Couvent Santa Catalina cloître des Novices Arequipa
cloître des Novices
Couvent Santa Catalina Arequipa
cloître des Novices

Le Cloître des Orangers

On est pas aux bouts de nos surprises… Le cloître suivant, celui des Orangers, habillé d’un bleu profond, est vraiment dingue ! 

Couvent Santa Catalina cloître des Orangers Arequipa
cloître des Orangers
Couvent Santa Catalina cloître des Orangers Arequipa
cloître des Orangers

Cellule et cuisine

Bon on ne va pas vous raconter chaque fois qu’on a vu une cellule et une cuisine, il y en a partout !

Couvent Santa Catalina cellule de none Arequipa
cellule de none
Couvent Santa Catalina cuisine Arequipa
cuisine

On passe ensuite par les salles de veillée des morts et de fabrication des osties. 

Belles ruelles colorées types Andalouses

Et là, on se croit complètement en Andalousie… Des ruelles à murs rouges et blancs. On adore ! 

Couvent Santa Catalina ruelle type Andalouse Arequipa
ruelle type Andalouse
Couvent Santa Catalina ruelle type Andalouse Arequipa
ruelle type Andalouse

Lavoir

Tout au fond, on découvre un lavoir assez original. Des jarres ouvertes en deux permettaient de laver le linge dedans. 

Couvent Santa Catalina lavoir Arequipa
lavoir

Place à la fontaine

Juste après une jolie place où trône une fontaine, on découvre le bain où les nones se lavaient 7 fois par an. 

Couvent Santa Catalina place à la fontaine Arequipa
place à la fontaine

Vue sur les volcans

En montant les escaliers en face, on profite d’une vue sur le couvent et les volcans. Ce n’est pas la vue de l’année mais c’est sympa. 

Couvent Santa Catalina vue sur le volcan Misti Arequipa
vue sur le volcan Misti

Cloître Majeur

Juste après avoir vu le réfectoire, on tombe sur le cloître Majeur. Ils avaient quand même du goût à l’époque ! 

Couvent Santa Catalina cloître Majeur Arequipa
cloître Majeur

Eglise et pinacothèque

On peut rentrer dans seulement une toute petite partie de l’église. Mais en montant les escaliers, on peut admirer l’intérieur d’en haut. Et le point final, une petite pinacothèque.

Couvent Santa Catalina église Arequipa
église

Après 2h de visite, on peut vous dire, malgré les 40 S ça vaut vraiment le coup. 

On recommande de visiter sans guide. Un guide c’est 20 S / personne y compris en français pour 1h de visite. Ils vont très vite et ne vont pas partout. Seul, c’est facile, on prend son temps et il y a des explications écrites dans toutes les langues à chaque pièce. 

Free Tour Dowtown Arequipa

Qu’est-ce qu’un free walking tour ?

Nous voyons souvent des free tours quand nous visitons les villes. On n’a jamais essayé parce qu’on a peur que 1. ce soit ennuyeux 2. les groupes soient trop grands et ce soit l’usine. Coralie et Axel que nous avons rencontré à Nazca ont fait un tour à Arequipa et nous l’ont conseillé. Allez, on tente quelque chose de nouveau ! 

Le concept : visites guidées gratuite (avec pourboire à la fin), en anglais ou espagnol, à pied, par un guide local. Il y a des visites à 10h et 15h (parfois 13h). On décide de rejoindre le groupe de 15h. Dans la théorie il faut réserver mais on ne nous a rien demandé. On a rendez-vous au 204 de la rue Santa Catalina. Je l’avoue j’ai eu un peu peur… dans le patio s’agglutinent 50 touristes… 

Après une infusion de cacao offerte, on confirme depuis le choco museo de Lima, on n’aime toujours pas ça ! Deux groupes se forment : anglais et espagnol. Il y a bien plus de monde, environ 30 personnes, pour le tour en anglais mais tant pis on y va.

Free walking tour dans Arequipa 

Au final le guide nous emmène dans de superbes patios du centre historique. Il nous raconte surtout l’histoire d’Arequipa, c’est vraiment très intéressant. Le tour aura duré tout de même 3 heures. 

patio Arequipa
Un des jolis patios

Quelques conseils de notre guide :
– Ne pas dire señora mais toujours señorita, sauf si on voit l’enfant de la dame. 
– Ne jamais donner un pourboire avec des pièces de 50 cents, ils n’aiment pas ces pièces.

Ce qu’on a aimé : le guide parlait bien anglais et était dynamique. Il nous a emmené dans des endroits sympas qu’on aurait peut être pas fait seuls. La visite était originale. 

Ce qu’on a moins aimé : on ne peut pas se contenter de cette visite pour découvrir la ville. 

Dans tous les cas on est fan fan fan d’Arequipa ! 

Dîner au restaurant Fuego de San Antonio

On profite de notre guide pour lui demander un bon restaurant qui cuisine d’alpaga. La réponse : Fuego de San Antonio. C’est donc ici que nous dînons et on n’est pas déçu. Il faut compter entre 20 et 50 S le plat. Heureusement qu’il y a du WiFi, il ne faut pas être pressé pour être servi. La purée de pomme de terre est délicieuse ! Le Pérou compte 3000 variétés de pommes de terre et surtout ils la cuisinent à merveille ! 

Fuego de San Antonio Arequipa
Fuego de San Antonio

Jour 2 : visite du centre historique d’Arequipa

Mercado San Camilo : fruits, légumes, viandes,…

On nous a dit que l’armature du bâtiment du Marché San Camilo a été réalisé par Gustave Eiffel mais on n’a pas vérifié la source. Dans tous les cas, c’est le plus beau marché qu’on ait fait en 9 mois de tour du monde. Il y a de tout et c’est beau ! 

On a commencé par les fruits et légumes. On a goûté des fruits qu’on ne connaissait pas ! Bon ce n’était pas toujours bon, mais on était content de tester. 

Mercado San Camilo Arequipa
On a envie de tout goûter !

Les étales de viande et de poisson donnent vraiment envie, oui c’est assez rare pour un marché ! Et en plus c’est super clean. Un peu plus loin, des fromages nous font de l’œil. On a fini par acheter du fromage de vache. Ce n’était pas dingue, plus beau que bon, un mix entre du Babybel et du tofu mais au moins on a goûté !

Mercado San Camilo : les stands de nourriture

Il est encore tôt mais les gentilles mamitas de la Cevicheria El Diamante nous embarquent à leur table. C’est typiquement ce qu’on aime, de la nourriture de locaux avec des locaux et pour des locaux. On a opté pour un ceviche et un combo rocoto + pastel + ceviche. À 10 S le plat, on ne s’est pas privé. Alors ces aliments c’est quoi ? Le rocoto est une spécialité locale : comme une tomate farcie mais avec un piment (ça ne pique pas trop). J’ai adoré l’image : c’est le symbole du Misti, le volcan d’Arequipa. Pourquoi ? En fait le piment symbolise la lave et le fromage la neige ! La pastel de papa n’est autre qu’un gratin dauphinois. Et enfin le ceviche, on vous en a déjà parlé, on adore ça, du poisson cru dans un sauce citronnée relevée. Bref on vous recommande mille fois cet endroit ! 

Cevicheria El Diamante Mercado San Camilo Arequipa
Cevicheria El Diamante

On n’a plus faim mais un peu plus loin, on tombe sur au moins 15 stands de jus de fruits et milkshakes, en rang d’oignon, qui vendent tous la même chose, au même prix, qui nous font de l’œil… On opte pour un milkshake banane-fraise. Au final c’était bon mais pas incroyable.

Après avoir passé un long moment au rez-de-chaussée, on découvre l’étage : fleurs, animaux vivants (oui oui) et restaurants. On n’avait plus de place mais on aurait aimé goûter la glace « queso helado » littéralement glace au fromage. Ça rien à voir avec du fromage en terme de goût ! En fait ils l’appellent comme ça parce qu’elle a la forme de fromage et qu’ils la coupent comme du fromage. Il semblerait que ce soit bon chez Dona Rosa. Finalement, on en goûtera dans la rue plus tard dans la journée. C’est plutôt bon ! 

Museo Arqueologico José Maria Morante de la Universitad Nacional de San Augustin 

Entrée : 5 S

On avait hésité à faire ce musée qui présente une collection d’objets archéologiques. Ayant déjà fait pas mal de musées au Pérou à ce sujet, on passe finalement notre tour. 

Museo Santuarios Andinos

Entrée : 20 S
Visites guidées non obligatoire d’une heure en espagnol, en anglais et en français (pourboire en plus). On recommande la visite guidée. 

C’est dans ce fameux musée qu’on peut voir la célèbre momie Juanita. On l’a visité principalement pour ça ! La visite commence par un film de 20 minutes en français pour en apprendre un peu plus sur les découvertes du musée et les sacrifices humains des Incas. Ensuite on passe dans différentes salles où sont exposés des poteries, des objets en or et argent ou encore les habits des momies retrouvées. 

Clou de la visite, la fameuse momie Juanita. Aujourd’hui, c’est la momie inca la mieux conservée. Mais pourquoi ces sacrifices ? Pour obtenir la faveur des dieux des montagnes (apus). Et qui étaient ces incas retrouvés dans la montagne ? Ils choisissaient les enfants nobles les plus beaux. Juanita, âgée de 12-14 ans, a été tuée par un coup sur la tête et a été momifiée naturellement grâce au froid de la montagne. Elle est toujours conservée dans une vitrine à -20 degrés. Son visage, à nu, est un peu abîmé mais ses bras, protégés par ses étoffes sont quasi intacts. On peut voir une photo de ses mains et c’est stupéfiant, on pourrait croire à une personne encore vivante. 

Plaza de Armas

La place centrale d’Arequipa est une des plus belle du Pérou. Elle nous rappelle l’architecture espagnole.

Plaza de Armas Arequipa
Plaza de Armas : Cathédrale
Plaza de Armas Arequipa
Plaza de Armas : arcades

La cathédrale, sur la place est fermée l’après midi, on y retournera le soir à 17h. Il y a aussi un musée, payant, qui lui est ouvert, mais on ne souhaite pas visiter un musée d’objets luthurgiques.

Calle Mercaderes

Cette rue commerçante piétonne déborde de vie. On y trouve aussi de jolis bâtiments comme la Banco Internacional del Perú (au 217) et le théâtre municipal (au 239) et la Banco de Crédito à l’ange avec la calle General Morán. 

Casa Tristán del Pozo

Non loin, au numéro 108 de la calle San Francisco, on découvre la casa Tristán del Pozo. Cette maison, construite en 1738, est aujourd’hui une banque et se visite gratuitement. 

Casa Tristán del Pozo Arequipa
Casa Tristán del Pozo

Pasaje de la Cathedral

En face, on découvre la jolie rue piétonne Pasaje de la cathedral. 

Pasaje de la Cathedral Arequipa
Pasaje de la Cathedral

Moins glamour mais très drôle, les éboueurs passent devant nous. Et là on se dit, mais on connaît cette musique… Et oui, le camion joue la musique du dessin animé Ariel la petite sirène ! 

Museo Historico Municipal Guillermo Zegarra Meneses

Il est possible de visiter ce musée mais ça ne nous tentait pas. 

Juste à côté, l’église San Francisco est fermée, on y retournera ce soir. 

Marché artisanal

Non indiqué dans le plan d’i-peru, on a eu ce conseille grâce au tour guidé d’hier. Un petit marché artisanal se tient à côté de l’église San Francisco. On en profite pour acheter des Antojitos de Arequipa, une spécialité locale. C’est un sablé fourré au caramel. Pas mal du tout ! 

Marché artisanal Arequipa
Marché artisanal

Quartier San Lazaro

Plus au nord de la ville, on se promène dans le joli quartier de San Lazaro. Ce n’est pas du tout touristique et il y a de belles petites ruelles et d’anciennes maisons. 

Mundo alpaca

Ce lieu n’est pas très connu des touristes. C’est une boutique qui propose également un musée sur les lamas, alpagas, vigognes et guanacos.

La visite commence super bien… On peut donner à manger et toucher des lamas et alpagas ! 

Mundo alpaca Arequipa
Craquant !
Mundo alpaca Arequipa
Ressemblance ?

Ensuite, il y a des explications sur ces animaux. Certes, ils se ressemblent mais sont quand même différents. Le lama est domestiqué et est surtout utilisé comme animal de charge. L’alpaga est aussi domestiqué mais est utilisé pour sa laine. Et enfin les vigognes et guanacos, plus rares, sont sauvages et utilisés pour leur laine.

Plus loin, une dame trie la laine et une autre tisse une nappe. 

Mundo alpaca Arequipa
Elle a pas fini sa journée !

Enfin, on visite la salle des machines pour comprendre comment on passe de la laine au tissu en passant par les bobines de fil.

Mundo alpaca Arequipa
la salle des machines

Casa Moral

Cette maison coloniale se visite. On peut y découvrir du mobilier ancien et un beau panorama depuis le toit. Ayant déjà visité des maisons coloniales au Pérou et celle-ci étant payante, on passe notre tour mais la façade, finement sculptée vaut tout de même qu’on s’y arrête.

Casa Moral Arequipa
Casa Moral

Iglesia de San Augustin

La façade de cette église est vraiment très belle. L’intérieur n’est pas extraordinaire. On y est pendant la messe, il y a beaucoup de monde. C’est vrai qu’Arequipa est connue comme une ville très croyante. 

Iglesia de San Augustin Arequipa
Iglesia de San Augustin

Tambos de la Cabezona et de Bronce y El Matadero

On a eu du mal à les trouver, d’autant plus qu’on ne savait pas vraiment ce qu’on cherchait. En fait, les tambos étaient des complexes architecturaux construits pendant l’ère inca. Ils servaient de point de ravitaillement sur le chemin des incas. Ici, il ne reste plus grand chose de l’ère inca.

Tambos de la Cabezona et de Bronce y El Matadero Arequipa
Tambos de la Cabezona et de Bronce y El Matadero

Cathédrale

C’est partie pour la tournée des églises de la ville. Ouf, cette fois on arrive à la bonne heure pour visiter la cathédrale. C’est donc à 17h, pile pour l’ouverture du soir qu’on peut découvrir l’intérieur du monument. Autant l’extérieur est incroyable, autant l’intérieur est assez quelconque. On est un peu déçu.

Cathédrale Arequipa
Cathédrale

La Compañía

C’est probablement une des églises d’Arequipa à la façade la plus finement sculptée. Les images inca sont mélangées aux images chrétiennes. L’intérieur est très sombre (pas toujours éclairé). Comme l’a dit une mamita en entrant « la mort c’est pas pour tout de suite, on peut allumer la lumière »! Le retable doré est vraiment très beau. On a aimé le tableau représentant la cène avec un cochon d’inde en guise de repas, petit clin d’œil à la culture péruvienne ! 

La Compañía Arequipa
La Compañía
La Compañía Arequipa
La Compañía

Au fond de l’église, la chapelle San Ignacio (entrée 5 S et photos interdites), est recouverte de peintures colorées. On l’a vue de loin, ça avait l’air beau.

Iglesia de Santo Domingo

Un peu plus loin dans la même rue, on découvre l’église Santo Domingo. La façade est encore très belle. L’intérieur est assez simple mais joli. 

Iglesia de Santo Domingo Arequipa
Iglesia de Santo Domingo

Complejo de San Francisco

Pour terminer la visite des églises, on assiste à la messe à nouveau. Il y en a toutes les 30 minutes c’est fou ! L’autel en argent est vraiment impressionnant. Il y a aussi un grand retable en bois. On aurait aimé apprécier tout ça de près mais pendant la messe c’est délicat ! 

Complejo de San Francisco Arequipa
Complejo de San Francisco
Complejo de San Francisco Arequipa
Complejo de San Francisco

À côté, il y a aussi un petit musée liturgique, payant, qu’on n’a pas visité. 

Balade de nuit

Après cette grosse journée de visite, on profite de notre dernière soirée à Arequipa pour déambuler de nuit. La ville est aussi très belle la nuit. Les bâtiments sont joliment éclairés.

Cathédrale Arequipa
Cathédrale
Plaza de Armas Arequipa
Plaza de Armas
Patio Arequipa
Un patio

Jour 3 : visite du centre historique d’Arequipa

Notre dernière journée est un peu fouilli, on visite ce que nous n’avons pas pu faire les deux jours précédents. 

Claustros de la Compañía

Ici, on découvre 2 cloîtres magnifiques, entourés d’arcades finement sculptées. C’est un de nos lieux préférés d’Arequipa.

Claustros de la Compañía Arequipa
Claustros de la Compañía
Claustros de la Compañía Arequipa
Claustros de la Compañía

Casa Goyeneche

On peut visiter gratuitement ce palais du 17ème siècle. Nous sommes passés devant deux fois et c’était fermé alors on a juste profité de la façade.

Casa Goyeneche Arequipa
Casa Goyeneche
Arequipa
Juste à côté, on ne sait pas ce que c’est comme bâtiment mais on le trouve beau !

Iglesia la Merced

On ne peut pas visiter l’intérieur mais encore une fois, la façade est très belle. 

Iglesia la Merced Arequipa
Iglesia la Merced

Museo de Arqueológia de la Universidad Católica de Santa María

C’est un petit musée archéologique gratuit méconnu des touristes. À faire si on a le temps bien sûr ! La collection est assez fournie, on y trouve des poteries mais aussi des momies ! 

Mirador de Yanahuara 

Ce point de vue, à seulement 2 kilomètres du centre, est facilement accessible à pied en 30 minutes. On recommande d’ailleurs d’y aller à pied vs taxi puisqu’on passe par de jolies rues bordées de belles maisons anciennes. C’est aussi dans ce quartier qu’on trouve le plus de picanterías, les restaurants typiques d’Arequipa. 

Arrivé sur place, on découvre encore une jolie église.

Église au Mirador de Yanahuara Arequipa
Église au Mirador de Yanahuara

Et juste à côté, on y est, le mirador ! De là on a une vue dégagée sur le fameux volcan, le Misti.

Mirador de Yanahuara Arequipa
Mirador de Yanahuara : vue sur le volcan Misti

D’une piquanteria à un resto quand même local

On vous l’a dit, c’est le quartier des piquanterias. Notre guide nous avait recommandé le célèbre restaurant local La Capitana. Après un peu de marche, on arrive devant et là… grosse déception… le restaurant est fermé le jeudi… et on est… jeudi ! Svp si vous y allez dites nous comment c’était ! 

Finalement, on retourne dans le centre, Calle Puente Bolognesi. Dans cette rue, il y a plein de petits restaurants locaux pas chers. Une française vivant à Arequipa nous avait conseillé le restaurant La Abadia. On n’a pas regrété ! Pour 8 S entrée – plat – dessert – boisson ! On a même découvert une entrée : Tequenos de jamon y queso. Délicieux ! 

Tequenos de jamon y queso Abadia Arequipa
Tequenos de jamon y queso

Casona Iriberry 

Dans cette jolie demeure, on découvre gratuitement des expositions d’art. On a beaucoup aimé la reproduction de la tête de Van Gogh dans de la paille. 

Casona Iriberry Arequipa
Casona Iriberry
Casona Iriberry Arequipa
Exposition Van Gogh

Universidad Nacional San Augustin

Non connu des touristes, le patio de cette université abrite le plus grand arbre de la ville. Trop grand pour vous montrer une photo, à vous d’aller voir !

Universidad Nacional San Augustin Arequipa
Universidad Nacional San Augustin

Détente à l’hôtel en attendant le bus

On file ensuite à l’hôtel pour se détendre sur la terrasse. À 19h, après avoir acheté un pique nique (avocat pain, notre préféré), on part prendre un taxi plaza de Armas direction la gare routière. 20h30, on part pour Cusco en bus de nuit. 

Autres choses à faire à Arequipa :

  • Convento museo la Recoleta
  • Museo del Arte Virreinal e Iglesia de Santa Teresa
  • Casa Museo Mario Vargas Llosa 
  • Ascension du Misti (5 825 m) et du Chachani (6 075 m) avec une agence

Conseils pour Arequipa :

  • Pour organiser sa visite d’Arequipa, bien anticiper le fait que les églises sont fermées l’après-midi. 
  • Couvent Santa Catalina : on recommande une visite sans guide via les explications en français présentes dans le couvent (guide 20 S / personne et va très vite et pas partout).
  • Museo Santuarios Andinos : faire la visite guidée, très intéressant. 
  • Cathédrale : shorts interdits
  • Bien faire attention aux horaires des musées et églises.

Notre avis sur Arequipa :

Initialement, on avait prévu 1 jour à Arequipa. Arrivé sur place, on a vite compris qu’on allait se sentir bien ici. Ayant peur que 2 jours ne suffisent pas, on est finalement resté 3 jours. Cette ville est un de nos coups de cœur. On pourrait facilement y rester 1 semaine voire même y vivre. Nos coups de cœur à Arequipa : le couvent Santa Catalina, la plaza de Armas et les super bons restos !

Combien ça coûte à Arequipa ? 

Pour 3 jours nous en avons eu pour 45,30€ par jour pour 2 personnes en moyenne (hors transports pour venir et partir d’Arequipa). Pour rappel : on dort dans les hôtels les moins chers, on mange simplement et local.

  • Couvent Santa Catalina : 40 S (10,60€)
  • Free walking tour pourboire : 20 S (5,40€)
  • Musée Santuarios Andinos : 20 S (5,40€) + pourboire guide
  • Peter’s hostel : 35 S (9,42€)
  • Menu restaurant local simple : 5 – 10 S (1,30€ – 2,60€)
  • Bouteille de 2,5 L d’eau : 3 S (0,80€)
  • 4 petits pains à la boulangerie : 1 S (0,30€)
  • Toilettes gare routière Arequipa : 0,50 S (0,10€)
  • Taxi gare routière – centre Arequipa : 6 – 10 S (1,60€ – 2,60€)
  • Bus Nazca – Arequipa : 107,50 S (28,70€) puis bus Arequipa – Cabanaconde (Canyon del colca) : 18 S (4,50€) puis bus Cabanaconde – Arequipa : 20 S (5,40€)
  • Bus Arequipa – Cusco : 60 S (15,80€)
  • Taxe gare routière : 3 S (0,80€)

Au revoir Arequipa, bonjour Cusco

On part d’Arequipa à 20h30 en bus de nuit pour une arrivée à 7h à Cusco avec la compagnie Reyna. 
60 S la place en 2+1 inclinaison 160°.
+3 S / personne de taxe de gare routière à Arequipa. 

Qu’avez-vous pensé de cet article et du blog en général ?

Si vous avez des questions sur Arequipa, le Pérou ou sur notre tour du monde, des remarques ou des suggestions pour notre blog, n’hésitez pas à nous les partager en commentaire. On vous répondra aussi vite que possible et cela nous aide à améliorer notre blog 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :